chantier avec engin de construction

Dépenses en carburant : comment réduire sa facture grâce au temps de ralenti ?

September 21, 2022

Les prix des carburants s’envolent ! Baisser sa consommation en éliminant le temps de ralenti est un moyen efficace de faire des économies et réduire son empreinte carbone.

En moyenne, les équipements de chantier tournent 40 % de leur temps d’utilisation au ralenti.

Temps d’attente pour charger ou décharger des camions ou avant de commencer une opération : dans la vie quotidienne d’un chantier, les engins ne sont pas toujours directement en opération, mais ils consomment néanmoins du carburant. Un engin au ralenti brûle en moyenne 4l/h de gazole, soit 2 400l/an/machine.

Hiboo assure aujourd’hui la collecte des données de plus de 30 000 équipements dont la consommation moyenne est de 87,92 litres par jour, ce qui représente 278,7 kg CO2 émis par jour et par équipement. Sur un échantillon de 8 573 équipements, nos data indiquent que pour une durée de fonctionnement totale d’un peu plus de 7 millions d’heures, ils tournent plus de 2,1 millions d’heures au ralenti, soit 30,7 %.

Quel serait l’impact d’un passage de 40 à 30 % du taux de ralenti ?

Il est considérable : une économie de 600 litres, soit 1,9 tonne de CO₂, par machine et par an. Sur un parc de 1 000 matériels, cela génère une économie de carburant de 570 000 € par an – et même 840 000 € avec la hausse des prix actuels du GNR -, ainsi que 1 900 tonnes de CO₂ en moins par an.

Si la réduction du taux de ralenti permet une forte économie de carburant, elle produit aussi une série de conséquences positives comme une réduction des coûts de maintenance et un allongement de la durée de vie du matériel, ce qui est une autre façon de réaliser une économie de CO₂. Gagner un an dans le renouvellement d’une machine permet de lisser les émissions de CO₂ sur une année de plus. In fine, cela représente le même poids d’émissions de CO₂ rejeté dans l’atmosphère, mais avec la possibilité de respecter plus facilement un bilan annuel de CO₂.

Et on peut toujours faire mieux, comme l’a montré NGE, client de Hiboo :

« Avec le support de Hiboo, nous avons réduit notre taux de ralenti de 32 à 26 % en six mois, et nous visons 20% à moyen terme » Thierry Robert, directeur matériel chez NGE.

Il y a donc un réel enjeu à parvenir à faire baisser le taux de ralenti des machines et équipements de chantier. Notre expérience nous montre qu’il existe au moins cinq solutions pour faire baisser le taux de ralenti :

• Sensibiliser les conducteurs sur le terrain, car faire tourner une machine au ralenti est parfois le fruit de vieilles habitudes ;

• Former les conducteurs à la conduite économe en consommation de carburant ;

• Couper le moteur des camions qui attendent plus de 5 minutes pour charger ou décharger leur cargaison ;

• Limiter le temps de mise en marche du moteur à 3-5 minutes chaque matin ;

• Favoriser les matériels dotés de système « stop and start ».

Surtout, afin de recueillir les fruits de la baisse du taux de ralenti il faut pouvoir le mesurer. Et c’est la raison d’être de Hiboo que d’aider les acteurs de la construction à le faire.

Diminuez votre taux de ralenti. Réduisez vos coûts.

Mesurez sur Hiboo le taux de ralenti de vos engins et identifiez les axes d'amélioration.
Obtenez votre accès

Suivez l'actualité de Hiboo, inscrivez-vous

Merci, un email vous a été envoyé. Veuillez confirmer votre inscription depuis l'email !
Oops! Un problème est survenu lors de l'envoi du formulaire.